Menu Fermer

LA LIGNE VERTE

24h/24 et 7j/7

ALLO BONJOUR VOUS NOUS APPELLEZ D'OU ? QUE POUVONS NOUS FAIRE POUR VOUS ?

Call center au 106 et 107

Dans la salle qui abrite le Call center au niveau de son siège à Kinshasa, PSSP, a aligné des jeunes femmes et hommes bien outillés qui travaillent 24heures sur 24 et 7jours sur 7. Dans leurs conversations avec leurs interlocuteurs, ce personnel parle les quatre langues nationales de la Rdc. Et tous les quatre opérateurs de la téléphonie mobile sont mis à contribution pour faciliter les appels.
  • Lancement des lignes vertes 106 et 107
  • Ligne Verte 106, dédiée aux violations des droits de l’homme
  • Le 107, un numéro vert des alertes en cas de rupture des stocks dans les zones de santé

Lancement des lignes vertes 106 et 107



Le 106 et 107 ont été lancées par le Secrétaire Exécutif du Programme National Multisectoriel de Lutte contre le Sida, (PNMLS), le Dr Lievain Kapend, lors de la journée internationale pour l’élimination des violences sexuelles à l’égard des femmes, célébrée le 25 novembre 2019, au siège de PSSP à Kinshasa. La ligne verte 106, c’est-à-dire gratuite, est dédiée à toutes les victimes des violences sexuelles. Tandis que le numéro vert 107 a été est créé pour des alertes de rupture des stocks des produits dans les zones de santé. Ces lignes ont une couverture nationale. Les appels sont effectués sur les quatre réseaux téléphoniques opérant en République Démocratique du Congo. Mais dans un premier temps, elles sont opérationnelles dans huit provinces des vingt-six. Toutes les personnes se trouvant dans les provinces de Kinshasa, Kongo Central, Ituri, Maniema, Tshopo, Kasaï-Oriental, le Nord et Sud-Kivu, appellent désormais gratuitement par le 106 par exemple pour dénoncer toutes les violences sexuelles et obtenir assistance dans les heures qui suivent. L’assistance à apporter aux victimes des violences sexuelles consiste en une intervention immédiate sur le lieu où se passe l’action, à travers des relais de proximités. Ensuite, une prise en charge médicale, psychologique, judiciaire et juridique. On se rappellera du message du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi en visite au Saint Siège et de passage à la radio Vatican en Rome, il réaffirmait son engagement : « de radier toutes formes de violences en Rdc. Violence zéro », disait-il au micro de la radio Vatican. Et quand le Dr Lievain Kapend, procède au lancement de cette ligne verte destinée aux violences sexuelles, il saisit cette occasion pour remercier le gouvernement de la République d’avoir facilité l’accès au téléphone par la gratuité des appels en cas d’abus sexuels. Une révolution peu connue certes, mais de grande envergure proche de la médiatique gratuité de l’enseignement primaire. Il suffit de se rendre au Call center de PSSP pour s’en rendre compte de la forte activité qui s’y passe en termes des appels entrant au quotidien. Ce projet révolutionnaire qui rapproche de plus en plus les victimes des violences sexuelles aux Ong de prise en charge comme PSSP, mérite davantage d’actions de communication et de sensibilisation au même titre que la gratuité de l’Ecole primaire. En sa double qualité de 3e Vice-président du Conseil National Multisectoriel de Lutte contre le Sida, (CNMLS) et Coordonnateur national de l’Ong « Progrès Santé Sans Prix » qui pilote la ligne verte, le Dr Hilaire Mbwolie et son staff, font de l’engagement du Chef de l’Etat et de son gouvernement, leur cheval de bataille. Son partenaire financier Cordaid qui a permis la réalisation de la ligne verte, a exprimé le ras-le-bol de la communauté : « Stop aux violences sexuelles » qui s’inscrit entièrement dans cette dynamique de lutte, même contre tous ceux qui lui font ombrage. « Cordaid n’a pas baissé les bras face à ce bon projet. Il l’appui et va continuer à l’appuyer. A l’Ong PSSP, nous lui disons d’aller toujours de l’avant ; nous sommes à ses côtés dans la mise en œuvre de ce projet, malgré la stigmatisation, l’impunité et le silence des victimes. Nous nous inscrivons dans cette directive de lutte, même contre tous ceux qui lui font ombrage », soutenait le responsable de Cordaid.

Ligne Verte 106, dédiée aux violations des droits de l’homme



La violence basée sur le genre est l’une des violations des droits de l’homme la plus étendue. Elle peut adopter différentes formes : physique, sexuelle, psychologique ou encore économique. Elle ne reconnaît ni frontière d’âge, de race, de culture, de richesse ou d’emplacement géographique. Cette violence a parfois des conséquences graves sur la santé des victimes : (grossesses forcées et non désirées, avortements criminels, fistules traumatiques, infections sexuellement transmissibles, notamment le Vih, la réduction de l’autonomie de la victime en la maintenant dans une dépendance financière, stigmatisation, marginalisation, diminution de l’estime de soi, souffrance morale, dépression allant même jusqu’au suicide et au décès). C’est dans cette optique que la ligne verte, (le 106), fonctionnant concomitamment avec (le 107), a été mise en place pour assurer un système de référencement efficace et fonctionnel aux problèmes des SGBV pour une prise en charge multisectorielle (médicale, psychosociale, juridique et judiciaire) des victimes/survivant(e)s de violences basées sur le genre.


Le 107, un numéro vert des alertes en cas de rupture des stocks dans les zones de santé

Il a été rapporté à l’issu des missions que les ruptures des stocks dans les Zones de santé, sont souvent constatées, et alors constatées très tard lors de l’analyse des données, qui par ailleurs sont souvent incomplètes et transmises aussi en retard par les zones de santé. Cependant, il devenait indispensable de donner une réponse rapide sur ces ruptures des stocks, surtout lorsqu’elles surviennent dans les FOSA, les zones de santé ou dans les CDR. En même temps, l’impératif de faire le suivi rapproché des stocks avec des « alertes » de surstocks comme réponse, aiderait à bien gérer efficacement le risque de la péremption des produits mis à disposition dans les entrepôts et postes de dispensation des soins. C’est dans ce contexte que les PR Cordaid et Sanru, ont résolu de mettre sur pied, un système formalisé de gestion des « alertes » en rapport avec les ruptures des stocks et les surstocks en prévention des péremptions. Ainsi a été ouverte la ligne verte, (le 107) dédiée à la gestion des stocks, afin de permettra d’avoir l’information à temps utile, de la vérifier et d’y apporter une réponse idoine dans les plus brefs délais avec l’aide du personnel des FOSA et des sous bénéficiaires transversaux qui font un suivi rapproché des stocks dans les ZS et les FOSA, surtout celles les plus enclavées. Aujourd’hui opérationnelle, la ligne verte 107 fonctionne à merveille.

Qui sont-ils ces jeunes hommes et femmes, opérateurs au call center PSSP ?

Dr. Stany

Superviseur call center

Voir plus

Joel

Infographe

Add team member details here

Gemima EKANGA O.

Opératrice call center

Add team member details here

Prisca BOLALUETE I.

Opératrice call center

Add team member details here

Orphée MUBAKE

Opérateur call center

Add team member details here

Nathalie NGAMARA

Opératrice call center

Add team member details here

Joséphine ILUNGA

Opératrice call center

Add team member details here

Belinda MUKELI B.

Opératrice call center

Add team member details here

Safi SUNGI A.

Opératrice call center

Add team member details here

Gloire MBIYI

Opératrice call center

Add team member details here